“1 page” pour décrire l’école “3 type”

Orientation école 3ème type

La semaine dernière, j’ai beaucoup discuté avec Philippe Ruelen pour clarifier nos convictions respectives en ce qui concerne l’école qu’il pratique et qu’on appelle “l’école du 3ème type”. Je suis content du résultat : un texte concis (une page), qui reflète bien les idées originales et importantes qui me semblent être en jeu. Je compte développer cette page en un texte plus conséquent (notamment avec les raisons qui m’amènent à penser ce que j’écris dans cette page, une décortication des idées clés, plus d’exemples concrets, etc.). En attendant, vos commentaires me sont précieux 🙂

6 thoughts on ““1 page” pour décrire l’école “3 type””

  1. Je trouve ton texte clair et synthétique.

    Il me semble cependant que pour permettre une lecture plus facile aux personnes qui ne sont pas familières de la pédagogie, tu pourrais ajouter un mot de ce que j’appellerai “la pédagogie par objectif” : Un même résultat (une compétence) peut être obtenu par des parcours différents.

    Pour moi, un des rôles importants du prof est de créer les conditions favorables pour que chaque élève puisse bénéficier du parcours qui lui est le mieux adapté.

    Encore bravo Guilain pour ton travail et ton enthousiasme !

  2. Je me demande quelles sont les distinctions entre les niveaux d’un tel enseignement?
    La philosophie (ou méthode d’intervention) restera toujours la même (puisque les motivations, degré de maturation des enfants n’est pas homogène, mais seul le programme des activités/matières obligatoires changera (grammaire/calcul)?

    Je ne sais pas si c’est vraiment convenable. Mais je ne sais pas non plus comment l’évaluation se fait (si elle se fait) dans ce type d’enseignement.

  3. @Sylvie : merci pour tes chaleureux encouragements 🙂 Dans la pratique, il me semble que la pédagogie par objectifs ressemble fortement à la pédagogie par projets :

    “La pédagogie par objectifs consiste à définir précisément les objectifs attendus d’une séquence d’apprentissage et de les décliner en :
    – Sous objectifs de : savoir, savoir-faire et savoir être que doit atteindre l’enfant
    – Contenus liés à ces sous-objectifs
    – Méthodes et outils mis en œuvre pour parvenir à l’objectif
    – Validation et évaluation des objectifs effectivement atteints”

    http://www.teteamodeler.com/scolarite/pedagogie/dictiofiches1.asp (mes critiques sont les mêmes que pour la pédagogie par projets)

    @yahia : dans l’école 3type, l’évaluation existe. Elle a pour but de permettre aux enfants de percevoir ce qu’ils savent et ce qu’ils ne savent pas (par exemple, les tableaux de progression par matières peuvent être pertinents, mais les notes sont inutiles…)

  4. Salut Prof,

    je m’intéresse effectivement aux élèves de l’école primaire, car l’organisation du collège-lycée rend très difficile toute innovation : lorsque tu as les enfants 4 heures par semaine, que peux tu mettre en place dans la classe ? Il faudrait au minimum pouvoir choisir ses collègues pour faire des actions communes…

    Ceci dit, à propos du collège lycée, y’a la livre « L’école, les belles et la Bête » que je trouve très intéressant : http://guilain.omont.net/college-%C2%AB-difficile-%C2%BB-des-innovatrices-bien-inspirees-racontent/

  5. “lorsque tu as les enfants 4 heures par semaine, que peux tu mettre en place dans la classe ?”

    Plein de profs mettent en place des trucs…certains aménagent leur salle d’une certaine façon, ont un certain fonctionnement en cours…
    C’est faisable !

    Les gamins intègrent parfaitement que “avec tel prof, c’est comme ça” et que l’organisation sera différente avec un autre, même s’ils tentent d’en jouer parfois (“Oui mais Monsieur un tel il nous laisse faire ceci” – “Hé bien pas moi, avec moi c’est différent” etc.)

Leave a Reply to yahia Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *