L’antiperfectionnisme libéral

Extraits de “Sexe : le point aveugle du libéralisme politique” de Jean-Cassien Billier (dans “Comprendre la sexualité” 6ème numéro d’une revue de philosophie et de sciences sociales éditée par PUF, à paraître prochainement)

[…]

Il est temps aujourd’hui de saisir qu’une posture nouvelle est tenable ; celle qui consiste à assumer jusqu’au bout les principes du libéralisme politique contre tout conservatisme moral, sans pour autant forcément endosser les thèses les plus béatement optimistes du libéralisme économique débridé.

[…]

L’antiperfectionnisme libéral tente de mettre en application au moins trois grands principes :

  • le principe de la considération égale, qui exige d’accorder la même valeur à la voix ou aux intérêts de chacun
  • le principe de neutralité de l’Etat à l’égard des conceptions du bien personnel (1)
  • le principe d’intervention limitée de l’Etat aux cas de torts flagrants causés à autrui.

L’application conjointe de ces principes devrait permettre d’assurer que les pratiques et les orientations diverses de nos contemporains en matière de sexualité ne doivent être limitées que dans les cas où celles-ci nuisent de façon flagrante à autrui (et non pas à eux-mêmes, puisqu’il s’agit de leur liberté et non de la nôtre). […] Continue reading L’antiperfectionnisme libéral