Queer Parade à Tábor (CZ)

[English version: see below]

J’ai participé à la Queer Parade de Tábor, grâce à une amie française qui habite cette petite ville de République Tchèque.  Le mouvement queer – genderqueer pour être plus précis – m’intéresse depuis longtemps. Il s’agit d’échapper au schéma bipolaire des genres (masculins et féminins) : « je suis un mec, un vrai, et je sors avec une meuf, une vraie » ou inversement… Le mouvement genderqueer, c’est la liberté de vivre sans les limites du genre, sans faire reposer son identité sur un schéma réducteur. Ce n’est donc pas un synonyme d’homosexualité. Beaucoup de genderqueers sont bisexuels. Certains sont hétéro, comme moi actuellement. Certains homosexuels ne sont pas queers, parce qu’ils tiennent beaucoup au schéma bipolaire des genres. Les genderqueers, c’est le Q de LGBTQI (Lesbiens, Gays, Bis, Trans, Queers, Intersexes). Il y avait eu une rencontre à Paris il y a un an avec des gens du mouvement queer de Berlin, on avait failli organiser un café-queer à Paris, ça ne s’est pas fait, mais je considère que ce n’est que partie remise…

Bref, me voila donc parti pour un aller-retour en autostop France-Tchéquie sur un long week-end !

Continue reading Queer Parade à Tábor (CZ)

L’école du 3ème type (co-écrit avec Emilie, Philippe et Marielle)

3typeObjectifs

Que chaque enfant puisse :

  • entretenir une relation positive avec les savoirs et plus généralement avec tous les domaines d’activités,
  • développer ses envies d’activités, de projets,
  • aller au maximum de ses capacités,
  • être soi-même et poursuivre son développement personnel,
  • se connaître, notamment avoir conscience de ses atouts,

Continue reading L’école du 3ème type (co-écrit avec Emilie, Philippe et Marielle)

Critique du livre “Guide des amours plurielles” de Françoise Simpère

C’est avec un plaisir mêlé d’appréhension que j’ai entamé la lecture du dernier livre de Françoise Simpère : « Guide des amours plurielles – Pour une écologie amoureuse ».

Le guide des amours plurielles - Françoise Simpère

  • Plaisir lié à la parution d’un nouveau livre sur le polyamour – sujet qui me tient à cœur –, écrit par une femme dont j’apprécie la façon de vivre et la plume.
  • Appréhension parce que je connais maintenant Françoise Simpère personnellement, j’apprécie beaucoup notre relation, mais j’avais peur qu’elle associe le livre à des idées avec lesquelles je ne suis pas en phase : condamnations du capitalisme, du libéralisme, du libertinage marchand et de certaines cellules familiales non-traditionnelles.

Lire la suite sur polyamour.info…