Category Archives: Ma vie amoureuse

Penser la pornographie (Ruwen Ogien)

Couverture du livre 'Penser la pornographie' de Ruwen OgienJe viens de lire « Penser la pornographie » de Ruwen Ogien (2003). Et me voila parti sur ce sujet délicat 🙂 Qu’est-ce qui me motive à lire et à écrire sur la pornographie ? C’est à la fois la continuité de mes remises en question, ici sur le plan sexuel, et ma révolte contre le moralisme ambiant. De plus, dans ce domaine, la lecture m’a amené à changer de position, donc je pense qu’écrire sur le sujet peut avoir un certain impact sur mes (quelques) lecteurs. Enfin, c’est aussi parce que je pense que la société perd beaucoup à la condamnation morale de la pornographie.

OUI aux règles (ou aux condamnations morales) dont l’esprit est :
1/ d’empêcher le tort causé à autrui ;
2/ de défendre une égale considération de chacun

OUI à ces règles et à des garants forts pour ces règles.

Par contre, NON aux règles (ou aux condamnations morales) qui ne seraient pas liées à ces deux points, c’est-à-dire qui ne s’appuieraient pas sur « l’éthique minimale » !

La pornographie confrontée à l’éthique minimale, c’est intéressant parce que :

  • certains arguments pornophobes ne s’appuient pas sur l’éthique minimale ;
  • les autres arguments pornophobes se réclament de l’éthique minimale mais se révèlent en fait douteux ;
  • les règles ou les condamnations morales pornophobes (qui sont mises en place à partir de ces arguments) ont, à mon avis, des conséquences négatives plus importantes que ce qu’on pourrait penser à première vue (là, je sors du domaine exploré par Ruwen Ogien dans son livre).

Pourquoi y’a-t-il autant de règles et de condamnation morales contre la pornographie ?

Ethique minimale Type d’argument Arguments antipornographie
Arguments s’appuyant dessus Elle cause un tort à autrui 1. « protection de la jeunesse »
2. « incitation à la violence sexuelle »
3. « conditions de travail déplorables »
Elle va à l’encontre de l’égalité dans la prise en compte des voix et des intérêts de chacun 4. « dégradation des femmes »
Arguments ne s’appuyant pas dessus Elle est médiocre 5. « mauvaise qualité des films »
Elle cause un tort à soi-même 6. « “modèle” moral inacceptable : sexualité interchangeable, dissociée de tout sentiment, de toute affectivité »
7. « perte futile de temps, d’argent et d’énergie »

Je vais commencer par commenter rapidement les arguments qui ne s’appuient pas sur l’éthique minimale. Je ne m’étendrai pas.

L’argument qui m’intéresse le plus est le 4 : la « dégradation des femmes ». C’est personnellement ce qui me gêne le plus dans la pornographie. Je citerai un assez long passage du livre de Ruwen Ogien. C’est sur ce passage que j’ai le plus envie d’échanger (dans les commentaires en bas de la page ou dans la vraie vie).

Je parlerai de l’argument 1 : « protection de la jeunesse » à la fin : c’est long et je n’arrive pas vraiment à trouver un bon compromis « concision – exhaustivité ». Cependant, il y a matière à riches réflexions…

Continue reading Penser la pornographie (Ruwen Ogien)

Ame soeur, es-tu là ?

La vision traditionnelle du couple me semble être un pari très gonflé :

Des alternatives à l'âme soeur ?

J’aime les paris gonflés 🙂 Celui-là est d’ailleurs très attirant ! Il suffit de trouver la bonne personne (l’âme sœur) pour vivre des moments merveilleux dans tous les domaines, être rassuré par rapport aux problèmes de la vie, etc. Le pied, non ?

Oui, sauf que j’ai l’impression que ce pari est rarement réussi ! Continue reading Ame soeur, es-tu là ?

Brest2006 : le forum (féérique) des usages coopératifs

Je suis chamboulé par les 3 jours que je viens de passer à Brest ! Je me sens très en phase avec les participants et ce qu’ils font autour d’Internet. L’ambiance était féérique 🙂 Imaginez : plus de 300 personnes accessibles, enthousiastes, qui sourient facilement, s’écoutent, s’estiment… Des personnes qui s’impliquent au niveau local et s’intéressent aux moyens d’encourager l’expression des gens et les échanges… Des personnes d’horizons, d’âges, de sexes et de métiers variés… Bref, des sourires et des rencontres enthousiasmantes à la pelle ! Continue reading Brest2006 : le forum (féérique) des usages coopératifs

Mon parcours amoureux…

Longtemps je me suis peu intéressé à la vie amoureuse, la sensualité et la sexualité. J’étais plutôt fier de m’en montrer détaché. Ce détachement n’était pas difficile : j’avais une certaine attirance pour les filles, mais elle était liée à des préoccupations sociales ou intellectuelles, ou à des considérations pas assez motivantes (beauté du visage, des cheveux…). Fantasmes quasi-inexistants. Masturbation de même…Asexualité. C’est le nouveau terme à la mode. 1% de la population selon quelques enquêtes. Je pense que ce chiffre est largement sous-estimé.Depuis quelque temps, j’aimerais que la donne change en ce qui me concerne, et elle change… Timidement, mais elle change 🙂 J’accorde beaucoup d’importance à la vie sensuelle et sexuelle. Ce domaine me semble vaste, plein de promesse d’intensité, de plaisir… Petit à petit, je développe mes envies et je prends confiance en moi :-)Le déclic : une prise de conscience intellectuelle suite à des lectures, des témoignages, etc. et aussi la découverte de la sensualité. Tout cela principalement grâce à Michel Lobrot. Continue reading Mon parcours amoureux…

La non-directivité intervenante (NDI)

Michel Lobrot est quelqu’un de très important dans ma vie. C’est la personne qui a le plus d’influence sur ma vie intellectuelle. Si j’arrive petit-à-petit à développer une vie amoureuse et corporelle enrichissante, c’est principalement grâce à cette influence intellectuelle et grâce aux rencontres qu’il co-organise (notamment la rencontre internationale de la NDI).

J’ai lu pratiquement tous ses livres. Je les trouve particulièrement pertinents. Malheureusement, la plupart du temps, Michel n’arrive pas à écrire pour les gens “qui ne sont pas dans le trip”, surtout dans le début de ses livres. J’ai failli arrêter de lire le premier livre que j’ai lu de lui – Les forces profondes du moi – parce que, comme souvent, le début n’est pas assez centré sur la vie des gens, il n’explicite pas assez le fil conducteur pourtant pertinent. J’ai continué car j’allais le rencontrer. J’ai bien fait ! A partir de la page 78 (quand il arrête de parler de Freud), ça a été un apport d’une très grande richesse pour moi ! Les autres livres m’ont aussi beaucoup apporté. Je compte travailler à mettre en valeur ces livres, peut-être en les résumant de manière plus accessible pour les gens “qui ne sont pas dans le trip'”…

Voici un site pour avoir un aperçu de son oeuvre : Michel Lobrot. Vous pourrez y lire des morceaux choisis par moi 🙂 Je vous recommande ce site !

Michel Lobrot a développé la Non Directivité Intervenante (NDI) : une approche pédagogique originale, qui comporte (bien sur) des similitudes avec celle de Rogers.

Promettre ou ne pas promettre

« Lui, c’est un chasseur de viande », « il considère ses partenaires amoureux comme du bétail », « c’est une allumeuse », etc. J’entends parfois de telles critiques agressives envers des hommes ou des femmes dont les convictions sur la vie amoureuse sont proches des miennes. Ces critiques m’accablent, alors qu’elles ne me sont même pas adressées. En fait, j’aurais beaucoup de mal à supporter d’en être moi-même la cible. C’est pour cela que j’écris ce texte, pour avoir les idées les plus claires possibles. D’une part, je serai capable d’écouter les critiques et de répondre de façon non agressive. D’autre part, je serai plus compréhensible quand j’exposerai ces convictions. En plus de tout cela, ce texte peut amener des discussions sur le sujet, ce qui m’intéresse beaucoup, surtout bien sur avec les filles 😉 Continue reading Promettre ou ne pas promettre